A la lumière de la science

L’oxydation cellulaire, un processus majeur du vieillissement cutané

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_article_default.jpg

Processus majeur du vieillissement cutané, le stress oxydatif endommage les cellules de la peau tant au niveau de l’épiderme que du derme et participe à leur dégénérescence.

Le stress oxydatif fragilise les cellules

1.6-A-la-lumiere-de-la-science-#1_illu-1

Notre environnement, la pollution, le rayonnement solaire, le tabac… sont générateurs dans la peau de radicaux libres plus ou moins destructeurs. Les protéines (collagènes, élastine), les lipides des membranes cellulaires, l’ADN peuvent être endommagés et induire des dysfonctionnements pouvant aller du vieillissement prématuré au cancer. Il faut donc s’en protéger.

Eviter le stress oxydatif, générateur du vieillissement

Au niveau cutané peut être préconisée l’administration d’antioxydants et/ou anti-radicalaires. Ces antioxydants anti-radicalaires  sont soit moléculaires (ex. :Vitamine C, vitamine E, polyphénols,…) soit enzymatiques (SOD, GPx.SH, Catalase,…) soit sous forme d’oligo-éléments (Sélénium, cuivre, zinc,…) Dans le processus de vieillissement, les rayonnements solaires – en particulier les UVA – reçus quotidiennement ont une grande responsabilité, notamment dans la production de radicaux libres.   Les soins quotidiens intégrant une filtration solaire sont donc tout à fait recommandés.

  • Facebook

Recommandé pour vous

Voir tous les articles