A la lumière de la science

Les différents types d’altérations cutanées

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_article_default.jpg

Interventions dermatologiques et agressions extérieures peuvent entraîner l’apparition de lésions cutanées plus ou moins sévères.  Selon leur degré de gravité, ces lésions peuvent alors générer une gêne esthétique, de l’anxiété et un réel inconfort sensoriel.

Les lésions cutanées : quand la barrière cutanée est affaiblie

1.8-A-la-lumière-de-la-science-#1_illu-1

Une peau altérée présente une barrière cutanée endommagée. Ces lésions peuvent avoir 3 origines :

  • la peau apparaît traumatisée par des facteurs extérieurs irritants comme le froid et la sécheresse, ou endommagée par des traumatismes ponctuels. C’est notamment le cas des brûlures, coupures, éraflures et piqûres. Ce problème peut toucher la totalité de la population.
  • la peau est constitutionnellement fragilisée. C’est le cas chez 20% des personnes. Cette fragilité engendre alors la survenue de gerçures sur les mains ou les lèvres, de dartres, perlèches ou chéilites.
  • les lésions peuvent enfin être la conséquence d’une intervention dermatologique comme l’ablation d'une verrue, la cryothérapie, la petite chirurgie, le laser, le peeling ou les interventions à visée esthétique. Ces cas concernent environ 15% de l’activité des dermatologues.

Repérer la gravité de la lésion

1.8 A la lumière de la science #1_illu 2

Parmi les différentes lésions cutanées, il convient de distinguer 2 types de plaies différentes :

  • les plaies épidermiques : le derme n’a pas été atteint et la lésion ne saigne pas.
  • les plaies dermiques : le derme a  été atteint et la lésion saigne.
Ces plaies peuvent être :
  • aigües, avec la création d’une brèche dans le revêtement cutané : froid, blessure, brûlure, chirurgie ou encore peeling.
  • chroniques avec des altérations répétitives de l’épiderme. C’est le cas des ulcères de la jambe, des escarres et des gerçures.
Selon leur degré de gravité, ces lésions peuvent ainsi se présenter sous forme de croûte, d’érosion, de fissure, d’ulcération ou encore d’atrophie.
Lorsque la barrière cutanée est endommagée de la sorte, la peau devient plus sensible aux agressions extérieures. Cela peut alors entraîner des démangeaisons, pouvant mener à une aggravation par grattage. Il est donc important de favoriser rapidement la réparation et la cicatrisation épidermique.

  • Facebook

Recommandé pour vous

Voir tous les articles