Le point sur

La dermatite atopique, une affection allergique de la peau très sèche

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_focuson_default.jpg

L'eczéma atopique, également appelé dermatite atopique, est de plus en plus fréquent. Lors des poussées, la peau démange puis suinte avant que des croûtes ne se forment. La chasse aux allergènes et l'application de crèmes émollientes sont efficaces pour espacer les poussées.

Les symptômes

Une affection de peau fréquente

Autrefois appelée eczéma constitutionnel, la dermatite atopique est une affection de peau fréquente. Elle apparaît souvent vers l’âge de trois mois, mais parfois, elle commence plus tôt. Chez le nourrisson, la dermatite atopique atteint le visage, en particulier les joues et le menton. Quand l'enfant grandit, les lésions se localisent de préférence au niveau du cou, des plis du coude, des poignets et à l'arrière des genoux. Les poussées sont entrecoupées de phases de rémission. Elles commencent le plus souvent par une simple rougeur de la peau qui démange. La peau est desséchée et rugueuse par endroits. Puis, elle suinte et des croûtes se forment.

Les origines

A l'origine, une sécheresse cutanée sévère

La dermatite atopique se développe sur un terrain génétique propice. Chez les personnes en souffrant, le système immunitaire est très réactif. De plus, la peau atopique présente une sécheresse sévère constitutionnelle. En raison de l'altération de la barrière cutanée, les allergènes présents dans l'environnement pénètrent plus profondément dans l'épiderme. Ils stimulent alors le système de défense immunitaire qui réagit de façon excessive. Les signes cliniques de l'eczéma atopique apparaissent : démangeaisons, inflammation et suintements. Des facteurs environnementaux peuvent aussi expliquer la nette augmentation de la dermatite atopique ces dernières années : pollution, tabagisme passif, etc.

Les traitements

Le traitement : dermocorticoïdes et crèmes émollientes

Lors des poussées, les dermatologues prescrivent des crèmes ou pommades à base de corticoïdes : des dermocorticoïdes. Elles permettent de traiter les lésions dès leur apparition.

Dès que les lésions ont disparu, les crèmes émollientes vont aider à bien hydrater la peau par nature très sèche. Elles vont ainsi prévenir les poussées. Les crèmes pour peau atopique s'appliquent, une à deux fois par jour, sur tout le corps.

Pour réduire les poussées, il est aussi conseillé :

  • de préférer les douches aux bains
  • d'utiliser des gels nettoyants doux, sans savon ni parfum
  • de choisir des habits en coton plutôt qu’en laine ou en matières synthétiques
  • de maintenir une température fraîche dans la chambre
Les signes de la dermatite atopique disparaissent en général avant l'adolescence.

Pour plus de précisions, n'hésitez pas à contacter votre dermatologue.

  • Facebook

Recommandé pour vous

Voir tous les articles