3 Questions à un expert

Pour combattre les chéilites, la prévention prime

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_3questions_default.jpg

Les chéilites sont des inflammations des lèvres, sous l’influence de nombreux facteurs extérieurs. Les lèvres sont normalement douces, très peu kératinisées, mais peuvent devenir sèches avec une desquamation cornée en surface. Cela entraîne un état d’inconfort pour le patient.

Comment se présentent les lèvres de vos patients souffrant de chéilite ?

La muqueuse est sèche, de petits fragments de cellules cornées s’en détachent.

Il existe, dans les cas les plus importants, des fissures transversales douloureuses. La sécheresse entraîne des sensations de brûlures désagréables. Je remarque souvent chez mes patients une tendance à compenser la sécheresse par le passage fréquent de la langue sur les lèvres, ce qui aggrave la situation. Parfois c’est la peau autour des lèvres qui s’irrite, devient sèche, rouge, fissurée.

Pourquoi les lèvres s’abîment-elles ?

Les lèvres sont très sensibles aux conditions extérieures.

Le froid et le soleil sont au premier rang des facteurs pouvant déclencher une chéilite. Les petits fragments de muqueuse sèche sont souvent arrachés par les patients, provoquant une inflammation aggravant la chéilite. On peut observer aussi une intolérance à des sticks ou des rouges à lèvres, contenant des substances allergisantes. Celles-ci peuvent déclencher un eczéma des lèvres, qui finit par gagner le tour de la bouche. Parfois, des médicaments sont la cause du desséchement.

Comment faire pour combattre ces chéilites ?

C’est la prévention qui prime.

Je recommande à mes patients d’utiliser un protecteur labial, neutre, gras, sans agent allergisant (conservateurs, baume du Pérou) dès les premiers froids. A la montagne, ou l’été au soleil, il faut utiliser un protecteur labial contenant des filtres solaires. Il faut éviter les tics d’arrachage ou de léchage. Quand les lèvres sont fissurées, je conseille des pommades cicatrisantes bien tolérées. En cas d’eczéma de contact, il faut, bien sûr, repérer l’agent responsable et en arrêter l’utilisation.

  • Facebook

Recommandé pour vous

Voir tous les articles