Familles Lipikar

Découvrez comment Lipikar peut rendre la vie plus légère.

Un traitement adapté

Le traitement dermatologique en 2 phases
Plusieurs fois par jour, même en l'absence de lésions, la peau a besoin d'eau et de lipides pour reconstituer la barrière naturelle qui va la protéger des allergènes. Et pendant les crises, les crèmes à base de cortisone diminuent les lésions de manière efficace. Prescrits par le dermatologue, ces traitements,  lorsqu'ils sont bien suivis, améliorent considérablement la qualité de vie du patient atopique.

Les crèmes émollientes pour combattre la sécheresse et reconstituer la barrière naturelle
Elles s'appliquent plusieurs fois par jour sur les zones non inflammatoires. Elles agissent contre la sècheresse cutanée et apportent du confort à la peau, diminuant ainsi les démangeaisons. Cette routine de tous les jours constitue également la première prévention des crises. À appliquer donc même quand la peau semble en bonne santé.

Les crèmes corticoïdes pour stopper l'inflammation
Pendant les crises et uniquement sur les zones inflammatoires, elles calment les lésions et diminuent d'autant le grattage. Dans certains pays, la cortisone inquiète beaucoup pour ses effets indésirables: rétention d'eau, trouble du sommeil, ralentissement de la croissance... Or ces phénomènes concernent les corticoïdes administrés par voie orale. Sous forme de crème, la cortisone reste à la surface de la peau. On évite cependant de l'appliquer sur les zones sans lésions, car elle affine la peau et peut la fragiliser.

Si les résultats de tests allergiques le suggèrent par exemple, le médecin peut parfois associer un traitement antihistaminique en complément des crèmes.

Refuser l'échec thérapeutique
Près des deux tiers des traitements prescrits contre l'eczéma ne sont jamais utilisés ou abandonnés trop rapidement alors qu'ils sont le traitement le plus efficace contre la sécheresse sévère et les lésions inflammatoires.
La peur des crèmes à base de cortisone ou le manque d'attention à traiter toute nouvelle plaque rouge qui réapparait peuvent conduire au retour d'un eczéma généralisé.
Il est important de demander de l'aide quand "on ne s'en sort pas" ou que le traitement n'est pas efficace.
Le dermatologue aide à mieux comprendre les traitements voire les ajuster pour vous permettre de mieux les suivre.
N'hésitez pas à lui montrer comment vous appliquez les crèmes afin qu'il s'assure que vos gestes sont adaptés au traitement des lésions de votre enfant.

La cure: un environnement de soins adaptés
Elle repose sur des soins quotidiens à l'eau thermale dispensés par des professionnels de santé. Parce qu'elle s'étend sur 3 semaines, la cure ouvre une vraie parenthèse de mieux être. Depuis son ouverture en 1905, plus de 415 000 patients ont suivi une cure au Centre Thermal La Roche-Posay. Il en accueille aujourd'hui près de 8000 par an et l'eczéma y est la principale affection traitée (33% des curistes).
Outre les bains, douches et pulvérisations aux bénéfices dermatologiques qui lui sont prescrits, les patients (et leurs accompagnants) ont l'occasion d'échanger avec d'autres et en profitent pour se détendre, le meilleur booster de moral qui soit.

  • Facebook