Le point sur

Peaux sensibles : apprendre à éviter les rougeurs

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_focuson_default.jpg

Stress, activités physiques, changements hormonaux, exposition au soleil... de nombreux facteurs peuvent être à l'origine de rougeurs chez les femmes à la peau sensible.

Ces manifestations colorielles de la sensibilité cutanée ont pour conséquence d'altérer l'uniformité du teint.
Pour ces femmes, la Roche-Posay a donc créé Rosaliac CC Crème : une solution instantanée et durable pour retrouver un teint sans défaut coloriel.

Opter pour des soins adaptés

Quelle différence entre une BB et une CC crème ?

BB ou CC : difficile de passer à côté de ces deux révolutions cosmétiques qui ont récemment fait leur arrivée dans les rayons de nos pharmacies. Mais comment faire le bon choix quand on ignore la signification de leur nom ? Surtout comment faire la différence entre ces deux soins ? Car au-delà de leur nom à deux lettres, ces deux nouvelles générations de cosmétiques ont un point commun : offrir une action multiple en un seul geste. Et plus particulièrement, d'unifier le teint, tout en prenant soin de la peau et en la protégeant des UV.

Réflexe 1 : préférer des cosmétiques tout-en-un

1. Regles d'or_illu 3

Les BB crèmes, ou "Blemish Balm", sont les premières à avoir fait leur apparition. Nées en Allemagne dans les années 50, elles deviennent des stars en Asie en quelques décennies : sur un continent où les femmes peuvent superposer jusqu'à 7 produits, elles représentent un gain de temps inestimable. Les CC crèmes ou "Complete Correction" sont leurs héritières. Créée en Asie, cette nouvelle génération de soins est à la fois plus experte et plus spécifique. Les CC crèmes ciblent ainsi une problématique particulière : Rosaliac CC Crème, par exemple, est enrichie en Ambophénol, un actif reconnu pour son efficacité anti-rougeurs. Elle est également plus couvrante pour mieux dissimuler les rougeurs.

L'importance d'une routine simplifiée

Soins et maquillage : attention aux applications répétées

Hydratant, soin spécifique, correcteur local, protection solaire,... pour répondre à tous les besoins de la peau, il peut être nécessaire de superposer les soins cosmétiques. Et cela avant même de procéder à l'application du maquillage, notamment de fond de teint qui va dissimuler les petits défauts cutanés. Pour la plupart des types de peau, cela n'est pas un problème. Mais pour les peaux sensibles, multiplier les gestes augmente les risques de manifestations de réactivité cutanée.

Réflexe 2 : limiter le nombre de cosmétiques utilisés

1. Regles d'or_illu 4

En effet, les peaux sensibles ont la particularité de nécessiter une prise en charge spécifique, mais aussi de ne pas bien supporter la multiplication des applications. La solution pour éviter l'apparition de rougeurs supplémentaires : minimiser le nombre de gestes. C'est pour cela qu'une CC crème, comme Rosaliac CC Crème, est idéale pour ces peaux sensibles : elle permet de combiner plusieurs actions en un seul produit, et ainsi de simplifier la routine quotidienne.

Quand soleil et peau sensible font mauvais ménage

De l'apparition à l'aggravation des rougeurs

Au sein des facteurs environnementaux pouvant déclencher les rougeurs sur les peaux sensibles, le soleil tient bien sûr la première place : 27 %* des rougeurs sont ainsi liées à ce dernier.
Et plus d'un sur cinq sont des rougeurs permanentes dues à des années d'exposition solaire. Pour éviter l'apparition de nouvelles rougeurs, mais aussi l'aggravation de signes coloriels déjà présents, une protection efficace est donc indispensable.

* Source L'Oréal Research – IFOP, Sensisurvey, 2012

Réflexe 3 : se protéger sans agresser

1. Regles d'or_illu 1

Attention toutefois à choisir des protections solaires adaptées à la zone d'application.
Et surtout à la sensibilité de sa peau : le visage et le décolleté seront en effet protégés tout au long de la journée par Rosaliac CC crème pour laquelle les formulateurs des Laboratoires La Roche-Posay ont réalisé un véritable tour de force : en intégrant un SPF 30, très protecteur dans un soin quotidien, sans en altérer la cosméticité, il offre aux peaux sensibles une protection qui permet de prévenir l'aggravation et la réapparition des rougeurs.

Des gestes quotidiens pour apaiser les peaux sensibles

Une belle peau, même nue

Sous le coup d'une émotion, les vaisseaux sanguins se dilatent. La température corporelle augmente. Et quand on a la peau sensible, les rougeurs apparaissent. De la même façon, angoisse, stress, contrariété ou fatigue, en plus de libérer certaines hormones, vont avoir un impact l'uniformité du teint.
Pour une peau visiblement plus saine et restant imperturbable face aux tracas quotidiens, le camouflage ne suffit pas. Une correction à plus long terme de ces signes visibles de sensibilité est nécessaire.

Réflexe 4 : éviter les excitants

1. Regles d'or_illu 2

Certains aliments, par exemple les épices, mais aussi certaines boissons, comme le thé ou le café, peuvent avoir un effet déshydratant. Conséquence : l'épiderme est fragilisé. Il devient alors plus réactif. Au premier rang de ces produits à éviter, si ce n'est à bannir : l'alcool. Non seulement, il déshydrate la peau, mais son effet vasodilatateur peut également rendre les rougeurs plus visibles à la surface de la peau. Et donc altérer visiblement la qualité de la peau.

  • Facebook

Recommandé pour vous

Voir tous les articles