Le point sur

Allergies cutanées : un mal grandissant, mais qui peut être apaisé

Resources\Visuels\V4\Headers\Articles\INT\v_header_focuson_default.jpg

Véritables fléaux, les allergies n’ont cessé de se développer dans tous les pays ces dernières années. Favorisées par une peau fragile, elles provoquent des irritations, voire des boutons sous cutanés. Ces désagréments réguliers peuvent être plus ou moins intenses. Le traitement approprié variera en fonction de l’allergène identifié.

Les symptômes

Des picotements aux brûlures…

Près de 50 % de la population française déclare avoir des allergies, ou des intolérances cutanées. Celles-ci se manifestent par des picotements, des irritations, des sensations de brûlures et des boutons sous cutanés. Ces symptômes sont gênants, même s’ils peuvent paraître discrets à l’examen. Ils sont parfois diagnostiqués comme étant un léger érythème, un dessèchement de la peau ou encore une desquamation fine.

Les origines

Une peau trop sensible

Les allergies sont des réactions excessives du corps face à certaines substances allergènes. Les peaux intolérantes présentent une barrière cutanée constitutionnellement plus fragile que les peaux normales et sont donc naturellement plus exposées. Les désagréments causés sont réguliers et plus ou moins intenses. Les réactions cutanées sont généralement liées aux gènes et à l’environnement. Par conséquent, elles se retrouvent souvent chez plusieurs personnes d’une même famille.

Les traitements

Eviter tout contact avec les allergènes

L’unique moyen d’éviter cette gêne est d’éradiquer tout contact avec les molécules irritantes identifiées. Un traitement approprié sera préconisé selon la molécule concernée. Pour l’accompagner, un soin apaisant intense peut s’avérer efficace pour hydrater et diminuer la réactivité des peaux ultra-sensibles et allergiques.

  • Facebook

Recommandé pour vous

Voir tous les articles